Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Université de Picardie Jules Verne
Centre de Recherche en Psychologie : Cognition, Psychisme et Organisations

Les différentes modalités de l'engagement en santé des usagers et spécifités de leurs profils et de leurs apports - 05 avril 2019

Vous êtes ici : Accueil > Communication

Séminaire

Actualité le 05-04-2019

Vendredi 5 avril  2019 à partir de 14h - Campus BAT E - salle E110

[Séminaire] Invitation de Olivia GROSS -


Olivia GROSS

Olivia GROSS

En France, depuis la loi Kouchner de 2002, 20 000 mandats sont destinés aux usagers du système de santé afin que, par l’intermédiaire de leurs représentants élus, ils participent à la politique de qualité et de sécurité des soins des hôpitaux.
Mais plus récemment dans la lignée du modèle de Montréal (Pomey et al. 2015), et à partir de différentes incitations institutionnelles (Stratégie Nationale de Santé 2018-2022 ; Ma Santé 2022), leur engagement au niveau collectif tend à s’étendre au-delà du cadre prévu initialement par cette loi.

De ce fait, l’engagement des patients en collaboration avec les professionnels de santé dans le système de santé français est un phénomène en croissance et particulièrement protéiforme (Gross, 2017).
Il se manifeste notamment dans le cadre de la promotion de la santé, des éducations en santé, de l’accompagnement, des recherches collaboratives/communautaires et de la formation (para) médicale. Dans chacun de ces champs, « la participation des patients et citoyens est devenue un enjeu sociétal et politique pour des raisons démocratiques, morales et éthiques, mais aussi pratiques » (Druais, 2015). Les raisons morales et éthiques peuvent être illustrées par le slogan associatif : « rien sur moi, sans moi ». Les raisons pratiques renvoient à l’intérêt et donc aux spécificités de leur apport.

Cette communication contribuera à clarifier ces spécificités et à identifier les savoirs singuliers des patients qui justifient l’utilité de leur engagement comme acteurs de santé. Selon les activités à mener, les savoirs à mobiliser diffèrent, mais tous sont utiles pour contribuer à améliorer la qualité du système de santé et l’expérience de soins du plus grand nombre de personnes.

Nous discuterons de la motivation de ces nouveaux acteurs sociaux, de leurs parcours formatifs et illustrerons nos propos en invoquant trois expériences très différentes dans leurs fondements comme dans leurs objectifs qui concernent : des patients-co-éducateurs de leurs pairs dans le cadre de l’éducation thérapeutique, des médiateurs de santé pairs et pour une dernière, des patients qui enseignent dans un département universitaire de médecine générale.

 

Informations pratiques

  • le 05-04-2019
    Vendredi 5 avril  2019 à partir de 14h - Campus BAT E - salle E110
  •  
Partager


UPJV

Haut de page